Skip to main content
 

De nouvelles données scientifiques confirment l'efficacité des bains de bouche à base de CHX et de CPC pour réduire l'infectivité virale du SRAS-CoV-2.

  • Une étude dirigée par le Dr Fabian Cieplik, professeur associé à l'hôpital universitaire de Ratisbonne (Allemagne), démontre l'efficacité des bains de bouche à la chlorhexidine (CHX) et au chlorure de cétylpyridinium (CPC) dans la réduction de l'infectivité virale du SRAS-CoV-2.
  • Ces bains de bouche deviennent donc un allié particulièrement important dans les établissements de santé où le risque d’infection est accru.
  • L'étude de Cieplik vient s'ajouter à des études antérieures confirmant l'efficacité des bains de bouche au CPC contre certains virus respiratoires.

Barcelone, 12 avril 2023. Une étude dirigée par le Dr Fabian Cieplik, professeur au service de dentisterie conservatrice et de parodontologie de l'hôpital universitaire de Ratisbonne en Allemagne, confirme les avantages du rinçage avec des bains de bouche à la chlorhexidine (CHX) et au chlorure de cétylpyridinium (CPC) pour réduire l'infectivité virale du SRAS-CoV-2 dans la cavité buccale. L'étude, publiée dans le Journal of Dental Research1, conclut qu'un rinçage d'une minute avec un bain de bouche contenant ces deux ingrédients actifs peut réduire la charge virale et l'infectivité virale chez les personnes ayant contracté le COVID-19.

Cette recherche renforce les preuves scientifiques fournies par des études antérieures2 sur les avantages de l'utilisation de ces bains de bouche antiseptiques pour réduire l'impact des virus respiratoires. Ils peuvent donc être particulièrement utiles dans les établissements de santé, tant pour les professionnels que pour les patients.

Les dentistes sont particulièrement exposés aux virus et aux bactéries, puisque les interventions dentaires génèrent des aérosols et les mesures préventives ne peuvent être garanties. Cette recherche constitue donc un pas en avant vers une meilleure protection des cabinets dentaires,  conformément aux lignes directrices établies par l'Institut national pour la sécurité et la santé au travail. Selon le Dr Cieplik, « cette étude nous permet de conclure que le rinçage pré-procédural peut contribuer à réduire le risque d'infections potentielles dans les cabinets dentaires et dans d'autres environnements similaires ».

L'étude dirigée par le Dr Cieplik s'est concentrée sur la réduction de la charge virale dans la cavité buccale et de l'infectivité chez les patients atteints de COVID-19. À cette fin, un bain de bouche antiseptique avec une concentration de 0,05 % de CHX et de 0,05 % de CPC a été utilisé.  L'étude conclut que 30 minutes après le rinçage, l'infectivité virale a été réduite de manière significative.


1 Bonn EL, Rohrhofer A, Audebert FX, et al. Efficacité d'un bain de bouche contenant de la CHX et du CPC chez les patients positifs au SARS-CoV-2-Positifs :  Un essai clinique randomisé contrôlé. Journal of Dental Research. 2023;0(0)
 

2 Muñoz-Basagoiti J, Perez-Zsolt D, León R, Blanc V, Raïch-Regué D, Cano-Sarabia M, Trinité B, Pradenas E, Blanco J, Gispert J, Clotet B, Izquierdo-Useros N. Les bains de bouche contenant du CPC réduisent l'infectivité des variantes du SARS-CoV-2 In Vitro. J Dent Res. 2021 Jul 20:220345211029269.

Popkin DL, Zilka S, Dimaano M, et al. 2017. Le chlorure de cétylpyridinium (CPC) présente une activité puissante et rapide contre les virus de la grippe in vitro et in vivo. Pathog Immun. 2 : 252-269